Les terrariums sont-ils faciles d’entretien ?

Une question qui revient régulièrement car de fausses idées sont véhiculées par les médias et certains commerces de grande distribution.

Un terrarium demande peu d’entretien car il suffira de l’arroser 1 à 2 fois par an, à ce moment-là on en profite pour tailler les plantes et nettoyer la paroi intérieure du contenant.

Mais il demandera de l’attention et de l’affection. Votre terrarium vous ne l’achetez pas, vous l’adoptez. Il deviendra un compagnon de vie que vous apprécierez découvrir jour après jour.

Un terrarium fonctionne lorsqu’il a réalisé son écosystème complexe. Pour cela, il a besoin de luminosité douce, d’une paroi extérieure propre et dépoussiéré afin que rien n’entrave son apport en lumière qui permet la photosynthèse des plantes.

Pendant les premières semaines de cohabitation avec votre compagnon, vous pourrez l’observer afin de s’assurer de son bien-être : une condensation pendant 3 à 4h par jour, en général le matin ou l’après-midi. Elle peut varier selon le format du contenant, des plantes s’y trouvant et de l’emplacement que vous lui aurez choisi.
Il est conseillé d’enlever les moucherons (sciarides) si vous en voyez, nettoyez la paroi si celles-ci sont collé dessus. Si des feuilles ou tiges d’une des plantes sont abîmées, coupez la partie abîmée (laissez votre terrarium ouvert 48h pour laisser faire la cicatrisation naturelle de la plante, si besoin arrosez un peu les plantes pour éviter un dessèchement pendant l’ouverture, puis fermez-le).

Après cette période d’adaptation passée, les désagréments vont s’effacer pour laisser place au seul plaisir de l’observer, le voir grandir, développer les racines, de nouvelles feuilles vont naître.

Quelle est la luminosité préféré des terrariums ?

Ils n’aiment pas du tout la lumière directe car très forte et avec le verre, cela fait un effet « loupe » et peut brûler les plantes et les mousses à l’intérieur.
Ils apprécieront une luminosité douce, par exemple à 1 ou 2 m d’une fenêtre orientée Nord. Au Sud, vous pourrez l’éloigner davantage de la fenêtre.
Si la lumière n’est pas suffisante, vous pouvez rajouter une jolie lampe posée à côté, muni d’une ampoule spéciale fournie par mes soins, qui imitera les effets du soleil.

Quand, comment et avec quoi faut-il arroser ?

Tout dépendra de votre terrarium et de l’emplacement que vous aurez choisi. Mais en général, soit au 6è mois d’anniversaire, soit au 12è mois.
Pour vous aider, votre compagnon vous le dira. Ou plus précisément les mousses. Lorsqu’elles deviendront plus claires, voir à blanchir, il sera temps de donner un petit coup de pouce en arrosant votre terrarium.

Vous choisirez une eau sans calcaire, minérale de préférence, à moins que vous ayez un adoucisseur chez vous.
Surtout, n’utilisez pas d’eau déminéralisée (surtout celle acheté pour vos fers à repasser car elle est chimiquement modifiée). Celle-ci sera réservée aux plantes carnivores. Vous pourrez vous en procurer soit en utilisant l’eau des glaçons, soit en vous rendant à l’animalerie à côté de chez vous, au rayon aquarium et vous pourrez acheter de l’eau osmosée.

Muni de votre pipette reçue lors de l’adoption, vous arroserez la base des plantes : 15ml pour la plante principale, 10ml pour les plantes accompagnatrices, un peu sur les mousses, puis sur le pourtour du bocal.
Il est possible d’arroser plus, si la terre est très sèche. Mais, il vaut mieux arroser petit à petit car un dessèchement est toujours plus facile à rectifier qu’un trop.

Vous laisserez ouvert votre terrarium pendant 48h afin que le trop d’humidité s’évapore.

Mon terrarium fait-il assez de buée, de condensation ?

La condensation varie selon la taille du contenant et les plantes. Mais aussi, en fonction de son emplacement, de la quantité de lumière et de la température dans la pièce. À savoir, un poêle de chauffage asséchera la pièce et selon le cas le terrarium également.

Une bonne condensation est une buée fine où l’on peut voir les plantes à travers. Elle dure en moyenne 3 à 4 heures par jour, soit le matin soit l’après-midi.

Si la buée est très épaisse et vous empêche de voir les plantes, dans ce cas ouvrez votre terrarium afin de le laisser respirer un air plus frais car dans le terrarium il fait en moyenne +5°C que dans la pièce. Si votre terrarium est très humide au niveau de la terre, vous pouvez le laisser ouvert 24, 48 ou 72h selon son état. Cela évitera la naissance de moisissure ou la supprimera.

Vous pouvez renouveler l’opération jusqu’à ce que le terrarium retrouve son écosystème idéal. Mais veillez à ce que la terre ne s’assèche pas.

Quelle température pour mon terrarium ?

En général, j’utilise des plantes tropicales pour vos terrariums. Elles aiment le climat tropical qui y réside. La température de la pièce doit être comprise entre 15 et 25°C en évitant les changements de température brusques.

En été, la chaleur peut augmenter et modifier l’écosystème du terrarium en réalisant une forte buée. Dans ce cas, vous pouvez l’ouvrir tout en surveillant que le terreau reste humide.

En hiver, la température peut baisser, ou l’air s’assécher en raison du chauffage. Veillez à éloigner votre compagnon de la source de chaleur. S’il est posé devant la fenêtre, vérifiez qu’il n’y a pas un choque thermique entre le froid de la vitre et la température de la pièce. Vous le sentirez en touchant les deux côtés du terrarium.

Quand et comment taillez les plantes ?

Lorsque les feuilles des plantes toucheront complètement la parois du terrarium, vous pourrez tailler les plantes, ou bien laisser faire la nature et observer la croissance des plantes.

Autrement, au moment de l’arrosage nous en profitons pour tailler les plantes et leur redonner leur taille. Pour cela, munissez-vous d’un ciseau désinfecté.

S’il s’agit d’une plante à tige (asparagus, palmier chamaedorea, etc) vous pouvez couper la tige à sa naissance. De nouvelles naitront.

S’il s’agit d’une plante à feuilles (ficus, lierre, fitonia, etc.) comptez 7 ou 8 feuilles depuis l’extrémité, et coupé au-dessus du noeud où vous pouvez observer 1 ou 2 feuilles.

Si vous préférez me déposer votre compagnon pour son entretien, contactez-moi pour prendre rendez-vous et selon le cas, mettre en place un abonnement « Entretien ».

Au secours, j’ai des insectes dans mon terrarium !

Le terreau utilisé pour les terrariums Ginger&Green est un terreau 100% organique ayant le label RHP, donc stérilisé sans risque de présence d’oeufs d’insecte que dans les terreaux habituels que nous trouvons en jardinerie.

Néanmoins, les mousses peuvent avoir des oeufs présents non visibles au moment de la plantation dans le terrarium.

Voici les hôtes indésirables à enlever dès que possible :

Les mouches, ou plutôt Sciaride

Ce petit nuisible volant et gris foncé, ressemblant à un moucheron, raffole des terreaux humides. Il est très présent dans le monde du terrarium. Il peut provenir de votre maison, d’autres plantes, ou était présent dans les mousses sous forme d’oeuf et donc non visible au moment de la création. Si vous en observez et que cela vous dérange esthétiquement, agissez rapidement car ils pondent très très vite. Vous pouvez soit :

  • Les écraser contre la paroi,
  • Utiliser un produit biologique à base de pyréthrine pour les éliminer

Les sciarides ne représentent aucun danger pour votre compagnon, mais deviendront envahissants.

Les mini limaces et escargots

Oui cela est possible et m’est arrivé 2 fois en 3 ans. Je suspecte les mousses d’avoir eu des oeufs au moment de la plantation. Les mini limaces et escargots vont grignoter les feuilles et les racines de vos plantes tropicales. Cela peut transformer une feuille en une sorte d’algue. Parfois, ces indésirables se baladent tranquillement sur la paroi du terrarium. Dans ce cas, attrapez-les à la main et observez votre compagnon pour voir si les plantes continuent à se faire grignoter ou non.

Dans le pire des cas, il m’est arrivé de devoir refaire le terrarium car il était impossible de tous les attraper (3 mini limaces, et sur un autre terrarium 2 petits escargots).

Les cochenilles

Elles sont très rares dans les terrariums. Mais cela m’est déjà arrivé d’en voir sur les ficus ginseng chez mon fournisseur. Dans ce cas, vous pouvez soit :

  • Les retirer à la main,
  • Utiliser un produit biologique à base de pyréthrine.

La moisissure

Elle apparaît en général lorsqu’il y a un trop d’humidité. Parfois, lorsqu’il y a une baisse brusque de luminosité. Veillez à laisser vos stores suffisamment ouverts pour votre compagnon, même en partant en vacances ou en déplacement. Pour vous assurer le meilleur confort, nous accueillons à l’Atelier, des compagnons en pension ! Un principe rigolo et souhaité par certaines de mes clientes. Ginger&Green a donc répondu Oui à leur souhait !

Dans ce cas, vous pouvez :

  • Laissez le terrarium ouvert s’il est trop humide
  • Enlever la moisissure avec un chiffon propre ou un papier essuie-tout, et si besoin agrémenté de vinaigre d’alcool naturel. Mais veillez à ne pas toucher les plantes avec.

Bienvenue dans l'univers de Ginger & Green

Vous y trouverez des compositions végétales pour votre intérieur et extérieur.
Elles raviront vos sens et votre curiosité. Cet ilôt de verdure vous permettra de vous reconnecter avec la nature.